Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Histoire du Hammam Al Andalus

Dans l’ancienne Al Andalus, le bain public ou Hammam était l’un des épicentres de la vie sociale. Activité à caractère rituel, l’hygiène corporelle état considérée comme un acte de purification religieuse. Nonobstant, le bain était également un espace de réunion, de détente et de convivialité.

Lorsqu’en 711 les troupes du Califat des Omeyyades de Damas, provenant du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, pénétrèrent dans la péninsule par Gibraltar, ils trouvèrent la technologie de gestion de l'eau préalablement élaborée par les romains. Aqueducs, assainissements, thermes. Une ingénierie qu’ils adoptèrent rapidement et perfectionnèrent à un niveau jusqu’alors inaccessible. Fruits de cette fusion de cultures, les hammams andalous sont sensiblement différents des bains publics du reste du monde.

Les villes les plus importantes de l’Espagne médiévale disposaient de bains publics. Ils étaient fréquentés tant par les hommes comme par les femmes, en respectant une ségrégation stricte depuis l’aube jusqu'aux premières heures de l'après-midi.

En règle générale, les Bains Maures Andalous étaient constitués de plusieurs salles, telles que le vestiaire, la salle d'eau froide, la salle d’eau tiède, la salle d’eau chaude, et l’étuve. La salle principale, qui occupe le centre, était la salle d’eau tiède. Il s’agit également de la salle la plus grande, dans laquelle les personnes passaient la majeure partie du temps.

La salle centrale, à laquelle l’on accédait une fois après avoir passé par la salle de massage ou la salle de vapeur, était le lieu de repos dans laquelle on buvait et bavardait.

La décoration des salles se composait de motifs géométriques qui conféraient à l’enceinte un aspect simple et accueillant. Cette atmosphère particulière était également due à l’éclairage obtenu grâce diverses petites ouvertures dans le plafond, en forme d’étoile. À l’origine couvertes de vitraux colorés, elles laissaient passer une lumière feutrée et pleine de nuances, en créant une atmosphère paisible et de tranquillité.

Un espace unique dans les centres historiques de Grenade, Cordoue, Madrid et de Malaga qui recrée l’atmosphère propre à l'Espagne andalouse, lorsque la Péninsule ibérique était une terre de rencontre des civilisations musulmane, chrétienne et juive.

 

Nous sommes les acteurs et promoteurs d’un patrimoine culturel andalous, transmis au fil des siècles et de génération en génération. Notre évolution s’ancre dans les profondes racines qui nous unissent à notre extraordinaire histoire et culture.

Non seulement les eaux, les fragrances et la décoration plongeront les visiteurs dans la magie d’une époque révolue, mais elles constituent également les scénarios dans lesquels les visiteurs pourront s’abandonner à l’expérience et laisser libre cours à leurs émotions et sensations.

Le groupe d’entreprises Hammam Al Ándalus fut fondé en 1998 et comprend aujourd’hui les Bains de Grenade, Cordoue, Madrid et Malaga. Situés dans les centres historiques des différentes villes, tous les Bains sont différents entre eux, dans le respect des cultures qui les entourent et en s’ancrant dans leurs racines historiques : Nasride en ce qui concerne Malaga et Grenade, Omeyyade à Cordoue et Mudéjar à Madrid.

Les installations du Groupe Al Ándalus sont considérées, dans leur secteur, comme étant du plus haut niveau. Leur construction, à l'aide de matériaux traditionnels et de nouvelle génération, fait de chaque espace un véritable exemple d’interconnexion entre les traditions les plus anciennes et la technologie actuelle la plus novatrice.

Les Bains offrent trois ambiances dans lesquelles l’eau est à une température différente, ce qui donne nom aux différentes salles : chaude, tiède et froide. La salle de vapeur, la salle de repos et la salle de pierre chaude, dans lesquelles l’on peut jouir de notre service le plus traditionnel, le Rituel Al Andalus, viennent compléter le parcours. Le client est transporté dans le temps et s’abandonne, au cours de son voyage, à l'exotisme et à la sensualité de la fabuleuse Al Andalus.

Hammam Al Andalus - Grenade

Il s’agit des premiers Bains Maures ouverts en Espagne, cinq siècles après leur disparition, suite à l’expulsion des dernières morisques. Situés aux pieds de l’Alhambra, le Hammam Al Andalus de Grenade fait renaître de notre passé andalous l’essence même de ce qu’était autrefois un Bain Maure.

Le bâtiment qui abrite les Bains Maures date du XII-XIV siècle et divers bassins d’eau furent mis à jour lors des fouilles archéologiques. La structure du domaine ainsi que leur emplacement à proximité de l’église de Sainte Anne (Santa Ana) conduisent à penser qu’il s’agissait de bains publics. Cette découverte porte à croire que le bâtiment acquis pour la mise en fonctionnement des Bains Maures repose sur un ancien Hammam.
 

 

Hammam Al Andalus - Cordoue

Situés à quelques mètres de la Mosquée et au cœur de la ville de Cordoue, ces Bains d’architecture califale furent les premiers à s’ouvrir dans la capitale ; aujourd’hui ils sont un véritable emblème de Cordoue.

En tant que symbole de l’étape du Califat des Omeyyades, Cordoue demeure étroitement liée à leur histoire.  Lieu de visite incontournable, les bains Maures les plus emblématiques de Cordoue renferment l’un des espaces les plus fascinants de la ville.

Chaque Hammam Al Andalus respecte pleinement le milieu sur lequel il a été reconstruit. À Cordoue, la salle d’eau tiède se trouve au centre, trônant sur l’ensemble ; en tirant partie de son emplacement, elle a été structurée quasiment carrée et sous une voute étoilée qui laisser filtrer un éclairage naturel et nous fait voyager dans le temps.

Hammam El Andalus - Madrid

Ils reposent sur un puit centenaire situé au cœur même de Madrid, dans l’ancien quartier maure, aujourd’hui appelé quartier de « La Almudena » (ancienne almudaina (forteresse)). Un espace de tranquillité au milieu de la frénésie d’une ville où l’ancienne tradition du bain maure conserve tous ses bénéfices. 
De style mudéjar simple et accueillant, l’atmosphère intime et paisible enveloppe le visiteur dès son entrée dans l’un de ses thermes.
Le stress et l’épuisement quotidiens s’évanouissent lorsque l’on franchit le seuil du hammam et que l’on s’abandonne aux stimuli de l’eau et à l’atmosphère d’hospitalité régnante.

Hammam Al Andalus - Malaga

Hammam Andalus ouvre ses portes à Malaga en 2013, après avoir étudié et élaboré, pendant plus de dix ans, un projet architectural détaillé et soigné de style Nasride. L’enclave choisie est la Place des Martyrs (PLaza de los Mártires), au cœur de la zone des musées de Malaga, dans un bâtiment qui abrite un ancien four à pain situé à côté de la tour mudéjar de l’église des Saints Martyrs (Santos Mártires). Les détails de la décoration de cet imposant Hammam s’inspire entièrement de l’époque à laquelle la ville de Malaga était le port d’entrée du royaume Nasride de Grenade.

Le bâtiment, pionnier en Espagne, est pourvu d’un système d’alimentation énergétique basé sur la géothermie qui envoie l'eau à 150 mètres de profondeur afin d’obtenir du sous-sol la température idéale dans les différents thermes.